Kazakhstan, le retour, pas le choix ! 2014-12-17 12:18:06

Plantons le décor : Le retour au Kazakhstan ne fut pas un choix, mais une nécessité. Nous n'avons pas réussi à obtenir notre visa pour l'IRAN, nous avons décidé de remonter par le Kazakhstan. Nous avons donc 2 choix, traverser la mer caspienne ou remonter par la Russie. Nous sommes en train de traverser un moment météorologique assez froid, les routes vers le Russie sont très mauvaises et en plus, impraticables. Il nous reste la mer Caspienne. Les infos que l'on a : Traverser la Mer Caspienne c'est compliquer, le bateau part tous les 2 à 10 jours.
Traverser la Mer Caspienne, nous pouvons à notre tour vous confirmer : C'EST TRES COMPLIQUE, voir TRES COMPLIQUE ! Cette partie du Kazakhstan, ce ne fut pas la joie.
Au même moment nous devrions être au sud de l'Iran avec des températures positives (même chaudes… du 20°C le rêve…), en T.Shirt (à manches longues, ça va de soit, en IRAN !), mais non…
Donc commençons notre aventure re-kazakh :
Nous passons la frontière Ouzbékistan/Kazakhstan sur des routes plus ou moins gelée. Mais l'avantage des routes d'Asie Centrale, ça glisse beaucoup moins quand elles sont défoncées !
Nous n'avons pas de visa kazak, nous avons le droit de rester dans le pays 15 jours.

Nous avions pris l'habitude à ce que les routes aux frontières ne soient pas finies. Mais se taper 500kms de chemins de terre et de routes gelées avant la première ville, ne serait-ce pas abusé ? Ce fut une bonne entrée en matière ! Par contre, au détour d'une montagne, nous découvrons les canyons de la région de Magistau. Magnifique après ce désert sans fin.




En cours de route, un cimetière, des puits de pétrole, des chameaux… Et du désert... Au milieu du désert, on aperçoit une station, mince, une station de gaz. Mais 3 camions de gasoil sont stationnés en train de faire on ne sait quel trafic. Ronan leur demande un peu de gasoil. Réponse catégorique, NON. Mais c'est mal nous connaitre, nous revenons d'Ouzbékistan (le pays sans gasoil), c'est le tour de Tatiana d'aller leur demander. Un sourire, une petite blagounette, et hop, ils disent OK… Pendant ce temps, Ronan, était reparti sur la route, en laissant Tatiana négocier, il pensait qu'elle était aux toilettes (toujours gelés donc inutilisables !!!). Heureusement que Maëlie est là pour alerter son père, et demi-tour pour venir chercher Tatiana et le gasoil.
AKTAU
Arrivés à Aktau au bord de la mer Caspienne, nous prenons une chambre d'hôtel pour nous remonter un peu le moral et sortir du quotidien du camping-car.
Une grande chambre, l'éclate, quoi ! Aktau fut une suite de démarches administratives. Tous les jours nous faisions le tour de la ville pour passer de bureaux en bureaux, et agrémenté d'un peu d'attente…
Þ
Visa d'Azerbaïdjan :
1ère étape : Trouver l'ambassade, elle aussi a déménagée depuis l'édition du Lonely planet : Nouvelle adresse Microrayon 15 (tout au bout de la ville)
Ensuite : Remplir les documents pour les visas , aller à la banque payer les visas, revenir à l'ambassade et attendre… En espérant que le bateau n'arrive pas entre temps. Nous avons vu que nous n'étions pas obligés d'avoir un visa pour moins de 3 jours dans le pays, info erronée.
Délais d'obtention des visas : 5 jours (nous les avons obtenus en 3 jours pour Ronan et Maëlie et 4 jours pour Tatiana et Daphné). Quand les visas pour Ronan sont arrivés, nous étions en train de réfléchir à la solution de prendre l'avion si le bateau arrivait. Ronan aurait pris le bateau, pendant que Tatiana irait en avion en Azerbaïdjan l'attendre. Mais le bateau n'est pas arrivé…
Nous obtenons donc un visa de transit de 5 jours valable pendant 1 mois jusqu'au 5 janvier 2015. (20$ par personnes)
Þ
Agence de voyage :
Tiens, elle aussi a déménagée, microrayon 5 building 29, appartement 1. telefon 52-12-34
Ils ne savent pas quand le bateau arrivera, mais il faut aller s'enregistrer au port et faire la queue. Ils sont très gentils et compatissants, mais ça ne fait pas arriver le bateau !
La veille de la fin de notre visa kazakh le 11 décembre, l'agence nous fait un billet sans nom de bateau pour la police d'immigration. Nous aurons nos billets définitifs le 12, pour un départ prévu le 14/12 18H…
Þ
Police d'immigration :
1er passage pour nous enregistrer dans le pays. Nous avions déjà nos 2 tampons, nous sommes venus pour rien !
2ème passage pour prévenir que notre visa expire dans 3 jours, au port, on nous a dit que nous pouvions ouvrir un visa. L'agent du bureau n°2 nous dit NO PROBLEME, pas de nouveau visa, vous revenez quand votre visa sera expiré le 13 décembre, vous payerez une amende et OK pour 10 jours de visa.
3ème passage pour venir payer notre amende et obtenir un nouveau visa de10j. Et là, tout se complique, l'agent du bureau n°2 ne réagit pas, il nous envoie dans un autre bureau… puis attente, appel au consul de France à Almaty. Nos passeports passent de bureaux en bureaux. Nous avions nos billets de bateau pour départ le week-end, et on nous dit (ou plutôt on comprend) qu'il faut attendre lundi pour l'audience, trouver un avocat, et un interprète agréé. Un agent s'est enfin penché sur notre cas, a appelé son frère qui parlait anglais. Lorsque l'agent du bureau n°2 est entré dans le bureau par hasard, Ronan et Tatiana lui ont sauté dessus . « IT'S THE MAN, IT'S THE MAN ». Ben oui, nous dire un jour NO PROBLEM et le lendemain VERY BIG PROBLEM… Il s'est senti tout con, et bizarrement il a fait nos visas peu de temps après. Nous avons payé à la banque, grâce au frère, qui nous a beaucoup aidé. Nous avons également payé un avocat, mais celui-là, on l'a jamais vu !
On nous a libéré avec nos 10 jours de visas… et 320 € en moins ! Jusqu'au 23 décembre… (nous pensions, largement avoir le temps…)
Þ
Port :
Nous sommes enregistrés depuis le 30 novembre, nous passons tous les jours pour voir les changements. Nous avons enfin le visa d'Azerbaïdjan, mais notre visa kazakh se fini…
Quand sur l'écran est apparu le mot « Checking » en remplacement de « Waiting », quelle joie, nous nous voyions déjà partis…

Ronan tout content d'embarquer.
Nous arrivons le dimanche 14 décembre tout contents, nos sacs prêts pour embarquer. Mais non, bateau annulé parce qu'il y aurait une vaguelette à Baku en Azerbaïdjan. Heuuuu, mais il n'y a pas de vague sur la mer Caspienne ?????!!!!!??? Bateau surement dans 2 jours.
2 jours après, c'est fériés, le jour de l'indépendance, le bateau est arrivé mais il n'a pas de place dans le port. Attendre encore 2 jours jusqu'au 18 décembre…

Nous vous présentons la mer Caspienne (qui porte très bien son nom pour nous ! « Casse Cou..lle »… oui) avec ses bateaux à l'horizon en attente, et ses vaguelettes qui retardent le nôtre !
Petits moments de détente dans ce fourbis administratif :
Petites ballades au bord de la mer :





Petits moments de bonheur au coucher du soleil Ahhhh... Jour de canicule ! Après la neige… (Petit message pour Mahïna, ça y est voici une photo de neige !) Notre fameuse ardoise pour commander le gasoil (ou faire les cours de math, au choix) ! C'est une bonne astuce !
Explication de l'ardoise:
1 = numéro de la pompe
50 Litres
Diesel* (* = Hiver)
179 TENGE X 50L = 8950 TENGE (1€ = 225 tenge)
En arrivant à Aktau, nous nous garons à la recherche de l'agence, qui a déménagée, nous demandons notre chemin aux policiers, ils nous demandent nos passeports, ne trouvent rien à nous dire. Quand on revient ils nous redemandent nos passeports, et ça y est, ils ont trouvé, nos plaques et nos feus sont sales. Allez hop, Ronan convoqué à l'arrière du véhicule. Mais ce n'était pas le moment ni vraiment le jour d'embêter Ronan, ou lui demander 100$ : il sort de ses gonds, il hurle en menaçant d'appeler l'ambassade de France. Les policiers kazakhs se sont regardés surpris, et lui ont rendu ses papiers. En France, c'était direction le poste !
Nous avons eu le temps de faire la vidange…
Noël :


Nous en avons profité pour décorer le Maligorn, ça a mis un peu de gaieté ! Voici notre sapin et les lettres au père noël écritent en cours de Français… ben ouai, l'avantage d'être en voyage, on adapte !
Sucre du dimanche :
Merci Mamy, les filles aussi pensent très fort à toi ! Tous nos vœux sont en cours de se réaliser (mais ça met un peu de temps c'est tout !). Gros bisous.
Pour compléter les trous : Soleil de « Kazakhstan ». mais avec le petit détail qui tue (-6,5°C au réveil, +2,5°C au plus chaud de cette belle journée).
Nous sommes le 17 Décembre, nous attendons encore le bateau… Mais nous vous souhaitons un joyeux noël. Nous allons peut-être le fêter à bord ou en zone de « No Man's Land » ?????


Voir les autres news de Les 4 pichons voyageurs

Source
Les 4 pichons voyageurs
http://les4pichonsvoyageurs.blogspot.com/2014/12/kazakhstan-le-retour-pas-le-choix.html#comment-form

 

© 2014 CampingCar-News - Mentions légales -
My web solution