ETAPES DU 13-14 AOUT 2014 KASHGAR (CHINE) – OSH (KIRGHIZSTAN) 2014-08-14 10:10:02

Etape Kashgar (Chine) – Osh (Kirghizstan) Etape de liaison: 150 km Passages frontières Nous sommes arrivés au Kirghizistan hier soir, après plus de 250 km de route depuis Kashgar en Chine.

passage frontière

Sitôt la frontière passée, les paysages changent énormément. Nous entrons dans un pays montagneux, un mélange de Mongolie et de Suisse. Les yourtes qui parsèment notre trajet nous rappellent que cette région est peuplée de nomades. Nous dormons au premier village après la frontière, Sari-Tash. Là, à une altitude de 3 200 mètres, un apéritif 100 % local nous attend. Au menu : pain fait maison, beurre kirghize, crème, fromage, vodka et cognac de Bishkek… De notre lieu de campement, nous avons une vue époustouflante sur les montagnes Khirgizes enneigées, dont l’un des plus hauts sommets, tout proche, culmine à 7 134 mètres : c’est le pic Lénine. Ce matin, nous avons pris la route pour Osh, 2eme ville du pays, à un peu plus de 2 heures de là. Nous avons traversé une région à couper le souffle. Parmi les plus beaux paysages que nous ayons vus au cours de ce périple, de l’avis de tous. Des vallées verdoyantes baignées de ruisseaux et rivières, des canyons, des montagnes en dégradé d’ocres sur un ciel d’orage… Sans compter des rencontres surprenantes et authentiques : des enfants, des marmottes, des chevaux, des yaks, mais aussi des hommes qui récoltent le blé à la faux dans les champs. Partout des visages souriants et enthousiastes nous ont accueillis. Le marché En fin de journée, certains d’entre nous ont fait un tour au bazar de la ville d’Osh, l’un des plus grands et typiques d’Asie centrale. Demain, direction l’Ouzbékistan.

Le 14/08 Passage frontière - OSH – FERGHANA

Passage de la frontière entre le Kirgizstan et l’Ouzbékistan: Toujours trop long. Température en hausse: 38°, puis visite à Margilan d’une ancienne fabrique de fils et de produits de soie. Sans doute pour les touristes mais intéressante.

Passage chez le boulanger et son pain collé au plafond du four. (source équipage Mahévas)

Margillan

four du boulanger

Soirée Bivouac

Une vision plus littéraire… (source équipage Boucherie)

Ppi 66 le 13 août 2014 kyrkistan. Sari Tash- Osh (och phonétiquement)

Décor de rêve. Calme. Froid.La chaîne du Pamir face à nous.Magique
En guise de petit déjeuner, Georges en profite pour se rapprocher des cimes vers 3900m. On n’est pas étonné. Les sommets de 6000, 7000 il a grimpé avec Annie. Faut´l’faire.

Tout est calme. Les ânes, les vaches commencent leur promenade matinale.
Trois gamins juchés sur un âne déambulent entre nos campings cars
Nous faisons un tour dans le village . Devant chaque maisons des piles de bouses de vache qui séchant au soleil. Progressivement les moutons se calent à l’ombre des maisonnées.

Les hommes portent un drôle de chapeau tout en hauteur. Ils ne passent pas inaperçus.
Nous retrouvons l’écriture cyrillique.

La route est superbe.Nous croisons les copains qui prennent des photos.Nous croisons des camions qui disparaissent sous leur chargement de foin. Vers midi, nous apercevons Marie France, Colette, Gilles et François. Ils nous invitent à casser la croûte ‘Invitation vite acceptée.Les salades de lentilles et de haricots, sont encore meilleures que d’habitude.

Puis le ville de Osh. Nous attendons no.mad qui arrive bientôt. Les hommes retroussent les manches. Nous grimpons avec Marie France dans un taxi qui nous mène au supermarché du coin. Nous voulions aller au bazar, c’est pas la même chose. Devant son incompréhension, nous revenons à l’hôtel pour trouver un interprète. Enfin le bazar. Nous ne sommes pas emballées du tout. Des chaussures, des robes, de pantalons qui ne sont pas à la mode de chez nous.

Nous passons devant une énorme statue de Lénine nous montrant la voie à suivre.
Devant elle à pas lents de jeunes mariés avancent, devant les photographes et la hummer, louée pour l’occasion. Elle porte une robe longue blanche très volumineuse, lui arbore un costume noir et un chapeau traditionnel blanc, tout en hauteur.
.
Une feuille mal placée dans notre road book m’a fait croire que Fergana se situait au kyrkistan, résultat j’ai changé un peu trop de sous. J’aurai du savoir que Fergana était de l’autre côté, voyons. Vous le savez aussi, j’en suis certaine. Mais vous, vous avez retenu vos leçons de géographie.

Ppi 67 le 14 août 2014 Osh Fergana


Nous partons commencer notre longue attente à la douane. Il fait déjà bien chaud.
Nous réussissons à changer les yuans qui nous restaient. Nous revenons avec un paquet de billets ouzbeks d’une belle épaisseur. Il va falloir se balader avec un caddie en guise de porte monnaie.

Incontestablement no.mad (le camping-car) penche vers la droite. Nous apprenons que certaines personnes du groupe font des suppositions. Notre habitacle penche t il parce que les tuyaux , porte papiers toilette, sont mal équilibrés? Ou cela est il du à des qualités différentes?
Intéressantes hypothèses.

Ils ont le temps pour discuter. Arrivés à 8 heures nous attendons toujours devant la grille fermée. Il est midi. Guillaume nous apprend que sa valise est retrouvée.(elle était partie de Roissy à St Pétersbourg, puis à bichek.)
Mais il faut qu’il aille le chercher à l’aéroport de Osh. Avec un taxi tout va s’arranger. De toute façon, il sera rentré avant que nous ne passions.
Alain le toubib est passé avec des caisses de médicaments. Certains d’entre eux, dont les somnifères et les médicaments à base de codéine, sont interdits sur le sol ouzbek.
Midi trente la porte s’ouvre, nous avançons. Nouvelle attente meublée par la rédaction de 2 formulaires.
13 heures passage dans le rouediluve.
Un douanier monte dans no.mad, il ouvre un placard et dit qu’une boîte de rillettes lui ferait plaisir. Eh Ben tient donc.!Je descends et il demande à mon époux s’il a des cassettes porno…!!!
Gilles arrive à couper court en soulevant le siège des toilettes.
14 heures, ´libération. Épuisant. Nous pensons aux camarades derrière nous qui vont devoir attendre entre 2 , 3 heures en plein soleil. On passe 3 par 3.
Ensuite après 5 puis 10 et 25 km re.re.re.contrôle des passeports, no.mad, carte grise, au cas! €,où…, je ne sais pas.

Visite d’une fabrique de soie
Le dessin se fait avant tissage. C’est du ikat le contraire du batik
Les fils sont réunis en un seul, grâce à la colle que le cocon contient naturellement.
Puis sont assemblés un grand nombre de fils qui forment écheveau. Le dessin est fait avec du bois de charbon. Ensuite sur chaque écheveau, une personne entoure avec du scotch tous les endroits qui n’auront pas de teinture. Les écheveaux partent dans les étuves pour coloration.
Ensuite il faut recomposer le dessin. Qué boulot.
Les filles peuvent travailler après le mariage mais elles doivent donner leur salaire à leur belle mère ( et puis quoi encore).



Voir les autres news de Paris Pékin Camping-car (FFCC)

Source
Paris Pékin Camping-car (FFCC)
http://www.ffcc-paris-pekin-camping-car.com/blog/archives/4505

 

© 2014 CampingCar-News - Mentions légales -
My web solution